A.S.P.I : Association de Soutien aux Personnes en Insertion

 

Depuis sa constitution en 2006, l'A.s.b.l "A.S.P.I" soutient, par des moyens matériels, relationnels, commerciaux ou autres, toute activité destinée à promouvoir l'accueil et le réinsertion de toute personne qui présente des difficultés d'insertion sociale.

Elle travaille tout particulièrement avec l'a.s.b.l "La Toupie" dont elle a déjà participé au développement. L'A.S.P.I et la commune d'Arlon ont conclu un bail emphythéotique pour un terrain situé route de Diekirch, c'est une belle occasion d'y établir des infrastructures mieux adaptées pour accueillir les activités de "La Toupie" ainsi que d'autres acteurs dans le domaine de l'insertion.

En plus des conditions favorables accordées par la commune, la Loterie Nationale accorde une subvention de 37.500 euros pour la construction et la Province s'est engagée à soutenir le projet également.                  


 

C'est l'asbl "La Toupie" d'Arlon qui a interpellé l'A.S.P.I sur certaines difficultés, liées à des infrastructures mal adaptées et éparpillées sur plusieurs sites.

Aujourd'hui l'A.S.P.I veut construire des infrastructures où les activités d'insertion socio-professionnelles pourront se faire dans des lieux pensés et aménagés spécifiquement. Ces nouveaux lieux, mieux adaptés, vont permettre à la formation par le travail d'être mieux reconnue socialement au même titre que d'autres formations professionnelles.

Par ce fait, le contexte de travail pour les stagiaires en formation donnera une approche positive pour faire reconnaître socialement les personnes qui fournissent des efforts en formation et trouver une place digne dans la société.

Mais l'ambition du projet ne s'arrête pas là car l'A.S.P.I souhaite faire bénéficier d'autres acteurs de ces lieux adaptés et structurants pour les stagiaires comme pour le personnel impliqué. C'est pourquoi le projet inclue des espaces dédiés à d'autres activités, toujours en lien avec son objet social : l'aide à l'insertion ou la réinsertion sociale, quelle que soit la nature des difficultés de la personne.

                             

 

                   


 

 

Voici le terrain tel qu'il se présente actuellement et en dessous, la même vue avec le bâtiment tel qu'il se présentera. Une grande véranda-serre servira aux activités de pépinière pendant les mois d'hivers et s'ouvrira sur le jardin où seront placées les plantations d'extérieur pendant la belle saison. Un magasin ouvert au public permettra aux Arlonnais de venir se fournir en végétaux qui auront grandi là. Cette nouvelle activité de vente élargira la palette de compétences des stagiaires en horticulture et collera au plus près à ce qui leur sera demandé dans leur future vie professionnelle. Elle générera aussi des revenus supplémentaires pour le projet.

 

 

 

Le plan ci-dessous montre l'implantation du bâtiment (en bas à droite) et les jardins qui descendent en pente douce de la route de Diekirch jusqu'à la route de Bastogne.

 

 Le bâtiment est constitué de deux ailes reliées par le hall d'accueil d'un côté route de Diekirch et la serre à l'arrière, vers les jardins.

Une aile (celle à main droite en entrant, sera dédiée à l'activité HoReCa et tous les espaces nécessaires à la confection de repas traiteur mais aussi un restaurant de dégustation sur place (zone orange sur notre plan). La serre et une partie de l'autre aile (zone en vert sur le plan) sera réservée à l'horticulture - avec les jardins, bien sûr. Enfin, la menuiserie prendra place dans la zone en rouge avec un grand espace - atelier qui permettra aux usagers de disposer de tout l'espace nécessaire. Une série de hangars et car-ports complétera l'ensemble pour y ranger du matériel et des véhicules.

 

 


 

Le budget de ce projet avoisine le million d'euros. Différentes subventions ont été sollicitées mais elles ne seront pas suffisantes. Le reste devra être financé autrement.

Prométhique est une coopérative qui est agrée pour récolter de l'argent et le remettre à disposition de projets éthiques ou socialement responsables. Il ne s'agit pas de dons mais bien d'un placement. Les coopérateurs achètent des parts à 250 euros jusqu'à 5000 euros maximum : leur argent finance des projets qu'ils connaissent et choisissent. Il n'est pas bloqué, ils peuvent le récupérer quand ils veulent, sans durée d'engagement.

Si vous souhaitez en savoir plus sur Prométhique, vous pouvez consulter les différentes rubriques de ce site ou nous contacter par téléphone au 0494/ 660 444 (Pierre-Alexis ROLAND, Administrateur délégué) ou au 0475/ 86 70 14 (Christine Jesslé, Administratrice).

 

Les versements peuvent se faire directement sur le compte Triodos :

PROMETHIQUE sc-scrl-fs

Rue du Poteau, 19 - 6870 Arville

IBAN: BE42 5230 8072 1354

BIC: TRIOBEBB

Avec la communication : PROJET ASPI - votre nom - votre adresse

 

Mention légale : il s'agit bien d'un investissement (parts de coopérateur) à risque, mais garanti par des immeubles c'est à dire par ce qui constitue la sécurité la plus importante pour tout créancier ou investisseur.


 

                            

 

 La Toupie est une asbl ayant la reconnaissance Entreprise de Formation par le Travail  

Son objectif est de permettre à la personne de retrouver un degré d'autonomie, de redéfinir son projet de vie en favorisant l'expression et la créativité et en tenant compte de ses capacités.

Concrètement, les demandeurs d'emploi (de 18 à 60 ans) font un premier bilan personnel en vue de l'orientation socioprofessionnelle. Ils participent à des ateliers de développement et/ou de réadaptation et des animations à la vie sociale ou autres. Ils sont alors mis en situation professionnelle, sur des chantiers à l'intérieur de l'asbl et en stage d'entreprise pour un programme de 13 mois maximum. Les objectifs sont personnels, adaptés à chaque situation de vie, atteignables à court terme. Les évaluations d'atteinte des objectifs ont lieu tous les mois afin de coller au mieux à l'évolution de la personne et lui permettre  de les redéfinir si besoin, sans que cela n'attaque son capital de confiance en soi. En effet, le public bénéficiaire de La Toupie a souvent derrière lui un parcours difficile, balisé d'échecs dans la vie professionnelle, personnelle, sociale. C'est pourquoi l'approche de La Toupie met l'accent sur la construction de la confiance en soi, sur la structuration du cadre et sur la reconnaissance des efforts.

La Toupie, c'est pour l'instant 6 équivalents temps-plein de formateurs techniques et/ou psychosociaux, 2 personnes à mi-temps pour assurer le secrétariat, 1 coordinateur-gestionnaire-responsable pédagogique qui accueillent environ 80 stagiaires par an. Avec la construction des nouveaux bâtiments et le développement des activités, de nouveaux emplois seront créés dans l'équipe.

 

          


Les ateliers d'accroche permettent au stagiaire d'expérimenter un métier, d'acquérir les bases et de se projeter dans l'activité professionnelle avant d'entrer en stage dans une entreprise. L'approche se fait par la pratique, la découverte est dans le geste; la théorie viendra plus tard. C'est aussi une façon d'éviter le rappel de la scolarité, période souvent douloureuse pour les stagiaires et ayant fait la preuve qu'elle ne leur est pas adaptée.

A la toupie, il y a 3 ateliers d'accroche pratique: l'horticulture, l'HoReCa et la menuiserie.

La filière horticulture se diversifie en maraîchage et en aménagement d'espaces extérieurs. Les chantiers d'aménagements se font chez des particuliers ou des entreprises tandis que le maraîchage produit les légumes pour la section HoReCa mais aussi pour des paniers de légumes en partenariat avec l'âsinerie de l'O et les grosses légumes. La construction de serres dans le nouveau bâtiment renforcera l'activité horticulture de pépinière et un magasin permettra de vendre les productions directement au public.

 

La filière HoReCA se partage entre deux sites : l'âsinerie de l'O et le centre d'accueil de la Communauté des Frères Maristes de Habay, le Bua. Les repas pour les visiteurs sont confectionnés sur place ainsi que les buffets traiteurs pour les particuliers lors d'occasions spéciales. Les nouveaux locaux permettrons de rassembler toutes les activités en un seul lieu et les repas seront livrés sur les lieux de consommation.

 

 

La filière menuiserie s'occupe surtout de petits travaux pour l'instant, pour des particuliers ou en interne. Le nouveau bâtiment et l'agrandissement de l'espace disponible lui permettra de prendre ses aises et de se développer.

 

Informations supplémentaires