Une coopérative citoyenne: Pourquoi ? Comment ?

La finance alternative est un concept âgé d’une bonne trentaine d’années. Aussi appelée finance solidaire et/ou responsable, il s’agit d’une manière d’épargner, d’utiliser ou d’affecter son argent qui sort des filières habituelles du placement bancaire risqué ou non. Sachant que la rentabilité économique est placée en dehors de la réflexion, ces placements éthiques ont pour but d’augmenter la cohésion sociale, le soutien de projets respectant l’environnement et les personnes en général. Rémunération équitable, solidarité, respect mutuel, égalité des chances, insertion socioprofessionnelle sont parmi les priorités dans ce cadre.

 

La crise financière qui sévit depuis juillet 2007 qui a notamment obligé pas mal d’Etats à soutenir le système bancaire en versant des sommes colossales, a montré combien notre économie était vulnérable et tributaire de la bonne ou mauvaise santé des banques. Le métier de ces dernières n’a cessé de dériver durant les dernières décennies par rapport à leurs missions de base. La dérégulation des marchés financiers leur a permis de devenir aussi des banques d’affaires ou d’investissements, des compagnies d’assurances, etc… prenant donc ainsi des risques de plus en plus importants dans leurs placements pour servir la rentabilité et le profit des actionnaires.

 

Pour redynamiser l’économie locale et régionale, la finance alternative constitue une excellente piste de solution, certainement pas la seule. Il faut donc repenser le système dans lequel nous évoluons. Ne dit-on pas que l’argent confère le pouvoir à ceux qui le détienne ? Il faut donc se le réapproprier et l’affecter à des projets respectant une certaine éthique qui intègrent donc les concepts précités de solidarité, respect des personnes et de l’environnement, etc. L’opération est encore meilleure quand cette épargne ou ces investissements peuvent profiter à l’économie locale en développant notamment les services aux personnes ou l’emploi.

 

Sachant que ce raisonnement est nouveau pour beaucoup d’entre nous, comme vous avez pu le voir dans les précédentes revues communales par le biais d’une invitation, à quelques bénévoles, nous avons voulu informer le public par un cycle de 3 conférences reprises sous le vocable «  Epargnons et investissons autrement dans nos Ardennes ! ».

 

Ces conférences avaient non seulement pour but de présenter les possibilités existantes en matière de financement alternatif mais aussi de tester la sensibilité de la population locale ou régionale à un projet de développement d’une coopérative citoyenne à finalité sociale opérant dans ce secteur.

 

Etant donné que les retours de ces trois conférences sont très positifs, le groupe de bénévoles élargi à des personnes qui ont assisté aux conférences et qui se sont portées volontaires, a décidé d’aller plus loin dans l’étude du projet « PROMETHIQUE ARDENNES ».

 

Le premier objectif de cette coopérative à finalité sociale serait de promouvoir des projets immobiliers à caractère social avec comme modèle la coopérative « Les Tournières » à Liège. Actuellement, 3 pistes sont examinées mais les idées sont les bienvenues. Par le biais de l’acquisition et la rénovation d’habitations, développement d’un projet pour le secteur associatif (hébergement d’une ou de plusieurs ASBL créatrices d’emplois), création de logements d’insertion pour jeunes en difficulté et mise à disposition de logements à loyer modéré. Ultérieurement, suivant les capitaux réunis, le soutien au financement de projets collectifs plus importants pourra être envisagé.

 

 

Pour plus d’information, n’hésitez pas à prendre contact avec nous…

Pierre-Alexis ROLAND et Christine JESSLE

Initiateurs du projet.

GSM : 0494/660.444

 

 

Informations supplémentaires