Business Plan - Contexte économique et social de Saint-Hubert

Comme cela a été évoqué précédemment, le choix de la localisation des actions de PROMETHIQUE se porte tout d’abord sur la commune de Saint-Hubert. Au-delà du fait qu’il s’agit de la commune d’origine des initiateurs du projet, on va découvrir ensemble que le projet peut répondre vraiment à des spécificités économiques et sociales de la commune.

Il convient de noter que les éléments chiffrés du présent chapitre et du suivant sont extraits du diagnostic de territoire réalisé par l’A.S.B.L. NGE 2000 pour le compte de la Ville de Saint-Hubert et mentionné dans le cadre du plan d’ancrage communal du logement. PROMETHIQUE a reçu une autorisation explicite du Collège communal sur le sujet en date du 25 février 2014.

 

La population

 

Au 31 mai 2013, la population de la commune de Saint Hubert était de 5,644 habitants ; ce chiffre est en baisse ininterrompue depuis 2008 (5.811habitants au 31 mai 2008) alors qu'il est en hausse dans toutes les communes voisines.

La majorité de la population (54%) vit sur l'entité de Saint-Hubert. La baisse du nombre d'habitants est particulièrement marquée dans les villages de l'entité, sauf Arville qui continue de gagner des habitants depuis 1997.

Si on regarde l'évolution de la répartition de la population par tranches d'âge, on constate que la majorité est âgée de 41 à 60 ans alors que les 25 / 30 ans sont les moins nombreux. Ce déficit dans la tranche des jeunes ménages actifs a des conséquences sur le nombre de jeunes enfants et a notamment entraîné la fermeture de certaines implantations d'école primaire.

Le tableau suivant est particulièrement parlant:

 

Population

2006

2013

Moins de 20 ans

25,00%

22,00%

20 / 64 ans

57,00%

58,50%

Plus de 65 ans

18,00%

19,50%

 

On voit que d'une part, le pourcentage des moins de 20 ans a diminué pendant que d'autre part, le groupe des plus de 65 ans a augmenté pour atteindre 19,50 %. Sachant qu'en Région wallonne les plus de 65 ans représentent 16% de la population et les moins de 20 ans représentent 24 %, on peut aisément dire que la population de Saint-Hubert est plus vieille qu'en Région wallonne.

A cela, on peut ajouter que le nombre de décès est plus haut que celui des naissances et que l'arrivée de nouveaux habitants sur la commune ne compense pas le nombre de départs et de décès : non seulement la population est plus vieille mais en plus le vieillissement s'accentue.

Contrairement à l'évolution négative du nombre d'habitants, on constate une augmentation du nombre de ménages et une diminution de leur taille moyenne. Concrètement, cela veut dire que la taille des familles diminue et que de plus en plus de personnes vivent seules ; 36 % des ménages sont composés d'une seule personne, à comparer avec les 29,9 % sur l'arrondissement de Neufchâteau.

 

Le profil de la population de Saint-Hubert et son évolution sont donc assez différents de ceux des communes avoisinantes. Le nombre global est en baisse, avec une proportion de plus en plus forte de personnes âgées. Cependant, c'est le déficit de jeunes couples actifs avec enfants qui est le plus préoccupant car il cautionne le dynamisme et le renouvellement dans les années à venir.

 

L'emploi.

 

En 2010, le revenu moyen par habitant était de 14.334 euros, inférieur à la moyenne provinciale (15.145 euros) mais semblables à celui de Tellin et Libin, par exemple.

 

Sur 5600 habitants environ, nous trouvons 2600 actifs dont 2400 employés et ouvriers travaillant majoritairement dans les administrations (700), la construction (500), la santé et le social (400) et l'enseignement (300). La commune compte également 500 indépendants à titre principal ou complémentaire, surtout dans le commerce, l'industrie et l'artisanat, l'agriculture.

 

En mai 2013, les taux d'activité et d'emploi étaient les plus faibles comparés à ceux des communes avoisinantes.

 

Le taux de demande d'emploi (9,98%) est tout à fait moyen pour la région. Par contre, la composition de ce groupe est particulièrement interpelante : les moins de 30 ans représentent 43,3% des demandeurs d'emploi (beaucoup plus que les 40,4% au niveau de la Province et des 36,1% sur l'ensemble de la région wallonne!).

 

Autres indicateurs parlants : l'évolution du pourcentage de demandeurs d'emploi indemnisés et celui des bénéficiaires du Revenu d'Intégration Sociale, R.I.S. en abrégé, représentées dans le tableau ci-dessous.

 

 

Années

Pourcentages

Demandeurs indemnisés

de 2009 à 2013

Diminution de 12,90%

Bénéficiaires du R.I.S.

de 2008 à 2013

Augmentation de 57,60%

 

60% de ces bénéficiaires ont moins de 25 ans.

 

On constate que dans le domaine de l'emploi aussi, la tranche des jeunes en âge de s'installer est la plus vulnérable.

 

 

 

Informations supplémentaires