Business Plan - Problématique du logement

Depuis la nuit des temps, le logement a toujours été une préoccupation majeure pour tout individu. L’histoire nous le prouve à travers les siècles par de nombreux vestiges ou témoignages. Se protéger de son environnement, être à l’abri des intempéries ou développer son cocon familial correspond à un besoin fondamental de l’homme.

Aujourd’hui encore, avoir un logement décent reste une priorité et devient même un droit fondamental. Ce dernier est d’ailleurs consacré par notre Constitution en son article 23 considérant qu’il fait partie du droit de mener une vie conforme à la dignité humaine.

Cependant, ce droit au logement devient de moins en moins accessible financièrement à tout un chacun. Par une simple visite de la Gare Centrale à Bruxelles le matin très tôt, on peut mesurer l’ampleur du phénomène. Ce dernier prend vraiment une dimension préoccupante et interpelle tout qui est sensible au bien-être de la personne humaine en général. Un logement pour tous serait-il vraiment un objectif inatteignable ?

La problématique du logement ne concerne évidemment pas que les SDF, de plus en plus de monde y est confronté. Certes, il existe beaucoup d’explications à ce problème de l’accessibilité financière à un logement décent.

Parmi les causes possibles, on peut par exemple citer la pénurie. Vu la diminution de la taille des ménages (1,68 personnes en moyenne) et la croissance démographique, il manquera dans un futur relativement proche énormément de logements. Certains avancent des chiffres de 200.000 à 250.000 logements manquants dans les dix à quinze ans en Wallonie et à Bruxelles pour être prêts à faire face à la demande !.

L’éclatement familial et sa recomposition éventuelle posent aussi des problèmes. Soit des personnes élèvent leurs enfants seuls et ne disposent pas d’assez de revenus pour faire face aux besoins, soit le dimensionnement du logement ne correspond pas à la taille de la famille décomposée ou recomposée.

Le prix des logements est une autre cause possible. L’augmentation du prix des terrains, du prix des matériaux de construction et de la main d’œuvre ainsi que le renforcement des normes et réglementations augmentent considérablement le coût des constructions ou rénovations d’immeubles. Depuis la fin des années 90, on peut considérer que le prix des logements à presque doublé.

Aujourd’hui, pour beaucoup de ménages, l’acquisition d’un logement devient presqu’une mission impossible ou un projet inabordable, ils doivent dès lors se résigner à la location.

Malheureusement, les loyers pour des logements corrects ont, eux aussi, considérablement augmenté. Le loyer mensuel moyen en Région Wallonne serait de l’ordre de 510,00 €. Une somme importante consacrée au loyer éloigne dès lors, de façon durable, la perspective de devenir propriétaire et d’améliorer sensiblement sa qualité de vie par la construction d’un projet de vie personnel.

Si on examine le budget moyen d’un ménage, le logement et son équipement de base représentent une part non négligeable estimée à 35 % en 2012. Combiné à la part réservée à la mobilité (transports et communication) estimée à 15 % en 2012 aussi, on constate que pour beaucoup de Belges, la situation est loin d’être facile avec plus de 50 % consacrés à ces incontournables de la vie moderne.

 

Rester inactif devant une telle situation qui ne cessera de s’aggraver est donc impossible. Il devient alors évident qu’il faut faire quelque chose pour qu’un logement de qualité pour tous devienne une évidence. Non contents de respecter notre fameux article 23 de la constitution, nous construirons alors un monde meilleur.

Informations supplémentaires